Assurance-vie : « Il peut être judicieux de nommer les bénéficiaires avec un pourcentage des capitaux décès »
Menu

24 juillet 2018

Assurance-vie : « Il peut être judicieux de nommer les bénéficiaires avec un pourcentage des capitaux décès »

Assurance Vie

Il faut porter un soin particulier dans la rédaction de sa clause bénéficiaire pour transmettre dans de bonnes conditions une somme à ses enfants, ou ses petits-enfants.

Question de lecteur. L’assurance-vie reste le placement préféré des Français, c’est aussi un formidable outil de transmission qui suscite beaucoup d’interrogations.
J’ai 78 ans et sept petits-enfants. J’ai une assurance-vie dont mes enfants sont bénéficiaires. Comment faire une modification de façon à ce que mes petits-enfants, qui ne sont pas tous majeurs, en profitent aussi ?

Choisir les bénéficiaires d’un contrat d’assurance sur plusieurs générations présente de nombreux avantages. Cela permet de faire un saut de génération, d’éviter une taxation payée par vos enfants et de transmettre directement à vos petits-enfants, qu’ils soient mineurs ou majeurs.

La fiscalité applicable en cas de décès dépend de la date à laquelle les capitaux ont été versés. Si les capitaux ont été versés avant vos 70 ans, vous avez intérêt à multiplier le nombre de bénéficiaires, dans la mesure où chacun d’entre eux profitera d’un abattement de 152 500 euros non taxés.

Concernant la rédaction de la clause bénéficiaire, vous pouvez nommer vos petits-enfants individuellement bénéficiaires d’une somme particulière, mais sachez qu’il n’y aura pas d’évolution de cette somme en fonction de l’évolution de votre contrat (rachats, plus-value importante). C’est pourquoi il peut être plus judicieux de les nommer bénéficiaires d’un pourcentage des capitaux décès.

Saut de génération

Les mentions comme « vivant ou représenté », ou encore « à défaut », ne doivent pas être négligées dans la rédaction de la clause. En matière de succession, le patrimoine est transmis par branche : si vous avez deux enfants, chacun aura sa part, et si l’un d’eux est prédécédé, ce sont ses propres enfants qui viennent à sa place, « en représentation ».

Dans le cadre de l’assurance-vie, cette représentation n’est pas automatique, il faut la prévoir. Ainsi, si la clause prévoit simplement : « mes enfants par parts égales entre eux », et si l’un de mes enfants décède avant moi, ses frères et sœurs se partageront le capital entre eux. Alors que si j’apporte la précision « mes enfants vivants ou représentés par parts égales entre eux », la part du prédécédé reviendra à ses enfants. Il s’agit d’un moyen efficace d’assurer un saut de génération.

Enfin, la mention « à défaut » permet de désigner des bénéficiaires de second rang. Par exemple, si je désigne « Marc, à défaut Paul », cela signifie que, si Marc décède avant moi ou s’il refuse le bénéfice du contrat lors de mon décès, le capital reviendra à Paul.

Article de Jérôme Porier. Disponible ici

Nos trois derniers
articles

17 mai 2018

CALENDRIER – Déclaration des revenus 2018

Non classé

Retrouvez ci-dessus les dates limites de déclaration des revenus en ligne par départements. À bien noter, la déclaration papier doit être déposée au plus tard le jeudi 17 mai 2018.

19 février 2018

DOSSIER : LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L’IMPÔT SUR LE REVENU

Loi de Finances 2018

2018, année de transition L’impôt sur le revenu sera prélevé chaque année : en 2018 sur les revenus de 2017, en 2019 sur les revenus de 2019. Retour sur l’année de transition qui concerne les revenus 2018. MAINTIEN DES RÉDUCTIONS ET CRÉDITS D’IMPÔTS Parallèlement, le bénéfice des réductions et des crédits d’impôt acquis au titre […]

L’IFI remplace l’ISF

Loi de Finances 2018 Non classé

  À compter du 1er janvier 2018, l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est abrogé et remplacé par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Le nouvel impôt a une assiette beaucoup plus restreinte : au lieu du patrimoine global du redevable, ne sont imposés que les immeubles et droits immobiliers détenus par celui-ci, directement […]

Le fondateur Lionel Vancheri développe le Groupe dans un état d’esprit collectif et convivial. Le Groupe défend vos intérêts, nous sommes votre partenaire. Les banques, assureurs et promoteurs sont nos fournisseurs depuis 2004.

Grâce à un concept innovant et une approche différente de l’investissement, nos conseillers placent la relation humaine et la confiance mutuelle au centre de toutes les démarches.

Notre principal objectif : vous apporter le meilleur conseil personnalisé dans l’univers du patrimoine, le placement ou la gestion quotidienne de votre investissement immobilier.

CABINET BIARRITZ
Siège social
Résidence Larrun Burua
820 Avenue de Bayonne
64210 BIDART

CABINET BORDEAUX
Les Ateliers Blériot
11 rue Louis Blériot
33310 BEGLES
+33 (0) 6 48 11 89 24

CABINET TOULOUSE
21 rue d'Alsace Lorraine
31000 TOULOUSE
33 (0) 6 74 82 65 73

Téléphone
+33 (0) 5 59 239 730

E-mail
Contactez-nous !

Cap valeur sur les réseaux

inscription newsletter